Inaugurée ce 1er avril 2017, en présence d’Alain DECLOMESNIL, maire de Souleuvre en Bocage et de Jean-Pierre RAOULT, maire-délégué de Bény-Bocage, la nouvelle bibli’ a ouvert ses portes.

Une centaine de personnes est venue découvrir ce nouveau lieu de rencontre et de connaissances.
Bénévoles et salariés (Catherine DA ROCHA et Corinne GRUCHET) ont offert aux visiteurs un accueil chaleureux et présenter les lieux et le fonctionnement de la structure.

Un lieu qui se veut une terre d’échange comme le souligne M. DECLOMESNIL, dans son discours inaugurale :  » Je remercie les bénévoles pour le temps qu’ils donnent et le savoir qu’ils transmettent ».
Cet échange ce sont aussi  des collections que pourront se transmettre  les 3 bibliothèques du territoire : Bény-Bocage, Saint-Martin-des-Besaces et la Graverie.

Dixit M. Alain DECLOMESNIL et à juste titre,  » un livre on l’ouvre, on le ferme, on le pose, parfois on ne veut pas le refermer pour connaitre la fin, on s’y attache. »

Il a par ailleurs souligné le travail des architectes du cabinet HEDO, le choix des matériaux et la parfaite acoustique.

Cette inauguration s’est terminée autour d’un verre de l’amitié.

Dossier Inauguration

Questions aux architectes, Mélanie LEBORDAIS, Jérémy MORIN et Max GOUTEUX :
Pourquoi avez-vous choisi ces matériaux ?
Pour la partie extérieure du bâtiment, nous avons travaillé à partir d’une volonté exprimée par M. Jean-Pierre RAOULT et de ses conseillers qui souhaitaient avant tout procéder à une rénovation thermique et naturelle de l’existant.
Le choix du bardage bois Red Cedar naturel vertical permettra à la façade de se patiner avec le temps et de s’allier aux bâtiments en pierre avoisinants. De plus, il ne nécessite pas d’entretien.
Les fenêtres en mélèze offrent une meilleure qualité thermique.
Le bois se veut aussi être une matière noble, résistante, durable et recyclable. Sa source est non polluante, à l’inverse du PVC dont l’origine est le pétrole.
Pour l’accessibilité, nous avons préféré refaire un socle béton et un soubassement d’un seul et même bloc.
La couverture à été rehaussée et 3 couches d’isolation ont été posées.

Et concernant l’intérieur ?
En voyant la charpente métallique existante, nous nous sommes dit qu’il serait dommage de ne pas la garder pour donner de la hauteur dans le volume. Les bibliothèques restent l’un des rares lieux publics où on peut se permettre de hauts volumes. Nous avons faits tester sa solidité, puis sabler, et enfin peinte.
Le bloc sanitaire face à l’entrée a été dissimulé et offre un transition entre 2 parties de la bibliothèque. Le fait que ce bloc soit plus bas dans l’ensemble, donne aussi de la hauteur à la charpente. Celui-ci est recouvert d’une toile acoustique « TEXAA ».

Nous avons opté pour une couleur murale blanche pour aérer le volume et mettre en valeur le parquet, en chêne clair, catégorisé grand passage.

La seconde salle peut être isolée de la bibliothèque et grâce à un accès privé extérieur, elle pourra permettre des actions culturelles et associatives en dehors des heures d’ouverture de la bibliothèque.

Les huisseries bois, les couleurs, le parquet et la simplicité des volumes font de ce lieu un endroit très chaleureux où il fera bon lire.